L'EVANGELISATION A MADAGASCAR

  

En 1886 à Barcelone, Don Bosco fit un songe missionnaire: la Vierge lui montrait les maisons salésiennes suivant une trajectoire qui allait de Pékin à Valparaiso et concluait: "Et plus à l'écart, Madagascar… Ces (centres) et bien d'autres auront des maisons, des centres d'études, des noviciats"(MB XVIII, 73).

Les salésiens sont arrivés à Madagascar grâce au Projet Afrique. La grande île de l'Océan Indien (587.041 km2, 21.000.000 habitants) fait partie du Continent Africain, sur le plan géologique et politique, mais ses habitants sont venus d'Indonésie et de Malaisie et, seulement pour une petite partie, de l'Afrique sud-équatoriale. Aujourd'hui les 18 ethnies malgaches partagent la même langue et la même culture, avec quelques variantes cependant.

Les premiers missionnaires furent les Lazaristes: envoyés par St Vincent de Paul en 1648, ils travaillèrent en rencontrant mille difficultés dans la zone de Fort-Dauphin, jusqu'en 1674. Après la proclamation de la liberté religieuse en 1861, les Jésuites et les Sœurs de St Joseph de Cluny se rendirent à Madagascar et ouvrirent des écoles à partir d'Antananarivo: l'école devint ainsi le lieu privilégié de la formation des premiers baptisés. En 1886, arrivèrent aussi les Frères des Ecoles Chrétiennes. Pendant 35 ans les pères Jésuites seront les seuls prêtres de l'île. Puis en 1896, arrivèrent dans le Sud les Lazaristes, et en 1899 les Missionnaires de la Salette pour le Vakinankaratra. Par la suite, beaucoup d'autres religieux et religieuses vinrent pour participer au travail dans les immenses Vicariats Apostoliques. En 1960, à la proclamation de l'indépendance, l'Eglise catholique était organisée en trois archidiocèses et douze diocèses suffragants. Aujourd'hui les diocèses sont au nombre de vingt mais encore très vastes et avec peu de prêtres. Seulement dans la zone des Hauts Plateaux du centre, on trouve un pourcentage élevé de chrétiens de diverses confessions et de catholiques. Au niveau national 40% de la population pratiquent la religion traditionnelle, 26% sont catholiques, 23% protestants et 2% musulmans. C'est donc une Eglise encore engagée dans la première évangélisation qui appelle et accueille les salésiens.

 

mardi 24 octobre 2017